Bio

bio

Seen above – Kiran Ahluwalia on the Red Carpet at the 2012 JUNO ceremonies where Aam Zameen : Common Ground was awarded Canada’s prestigious JUNO Award for BEST WORLD MUSIC ALBUM OF THE YEAR

English

en Francais

At the center of Kiran Ahluwalia’s music is love in all its shades, from the yearning romantic to the divine love of Sufi Mysticism.

She is a modern exponent of the great vocal traditions of India and Pakistan which she honors intensely yet departs from in masterful, personal ways. Her original compositions embody the essence of Indian music while embracing influences from both the West and Africa — specifically the Sahara. With her 5-piece group of electric and acoustic guitar, harmonium, tabla and electric bass, Ahluwalia creates boundary-breaking songs that invite us to explore the human condition, transcending the self by losing ourselves in love.

Born in India, raised in Canada and currently living in New York City – Ahluwalia’s last CD, Aam Zameen: Common Ground was awarded her second JUNO Award. Her discography, now six albums deep is one of global music’s most interesting adventures. Her new album, Sanata : Stillness to be released October 2014 is a hybrid of Indo-Saharan music.

In Kiran’s words, “When you take two styles and merge them together and you don’t want a simple cut and paste then you’re really developing a new hybrid genre. You’re doing something with no clear blueprints to help you. For me it’s important to blur the musical boundaries between my Indian background, influences from Western sounds and the things I love from the Sahara. It’s incredibly invigorating when I feel a connection in expressions from different cultures and then figure out ways to connect them seamlessly in my music. Those moments of discovery are nothing short of sublime. It’s really the essence of everything for me.”

Her ease of manner on stage makes her a unique and inspiring performer whose legion of fans continues to grow with every captivating performance. Kiran has toured regularly in North America, Europe and has performed at desert festivals in Mali, Morocco and India. Her music has garnered glowing praise from critics around the world. “Ahluwalia is busy honing a transnational sound as fresh as tomorrow” (Seattle Times) and “Hers is a voice destined to enchant more than one generation” (fROOTS, UK).

Kiran has long been on a path to master the art of singing and composing. “When I was growing up in India”, she recalls, “there were concerts that people from all over would crowd into. These concerts featured a repertoire, language and content that was both demanding and beyond the experience of a child. I was, however, entranced by the sound and feel of the music, even from an early age.” Seeing the strong connection Kiran had to this music, her father purchased a reel‐to‐reel tape machine on a visit to Hong Kong. “My father would play tapes of Indian music for me on the reel‐to‐reel and we would also listen to Bollywood on the radio”, Kiran recalls. “So when a song came on that I wanted to learn, my mother would quickly write down the lyrics for me and I would sing along to learn the melody”.

From the time she was seven, Kiran immersed herself in Indian classical music and ghazal, a song form based on Urdu poetry. When the family immigrated to Canada she continued her musical training alongside her regular school. After graduating from University of Toronto in the early 1990s, she returned to India where she spent a decade of intense deep study with her classical guru Padma Talwalkar and her ghazal guru Vithal Rao. At the same time, she traveled throughout the Punjab, immersing herself in the style and approach of Punjabi folk songs. Finally in 2001, back at home in Toronto, she recorded her first commercial CD, Kashish‐Attraction. This was followed by the JUNO-winning Beyond Boundaries in 2003 and then a self‐titled compilation that was released world wide in 2005.

Before composing for her 4th album, Kiran met her musical and marital partner Rez Abbasi. A New York City jazz guitarist with a Pakistani-American background, Rez’s accolades include No. 1 Rising Star Guitarist on Downbeat magazine’s International Critic’s Poll. His arrangements and ideas played a crucial role in influencing Kiran to compose and present in a more modern sensibility. Together they traveled to Portugal to collaborate with fado musicians for Kiran’s 5th recording Wanderlust – winner of the 2007 Songlines/WOMAD Best Newcomer Award in the UK.

Through a chance encounter with the legendary Malian group Tinariwen, Kiran became fascinated by the guitar-driven approach of Tuareg music of the Sahara desert. After intensely studying Tuareg and other West African music she was convinced she needed to own the addictive, hypnotic and cyclic rhythms in her own compositional ideas. In 2011 she released her second JUNO winning album aam zameen : common ground. Recorded in Paris and Toronto it featured her Saharan friends, Tinariwen.

Her latest recording Sanata : Stillness is a synthesis of Indian, western jazz and Saharan sounds – all of which she brings into a style uniquely her own. Writing both the words and music for her newest release, Kiran’s songs speak about: the unattainable, both the beloved and the divine, realizing female desire by throwing away all shame, and untying the knots that bind us to stale embraces. Her compositions and arrangements are a reflection of an ongoing quest to create timeless music in a modern and global context that looks to the future while still maintaining a vital line to its storied past.

Kiran Ahluwalia – BIOGRAPHIE

L’amour dans toutes ses nuances est l’élément pivot de la musique de Kiran Ahluwalia, allant du désir ardent à l’amour divin de la spiritualité soufie.

Cette interprète des temps modernes des superbes chants traditionnels de l’Inde et du Pakistan les exécute avec une grande fidélité tout en y ajoutant avec brio quelques touches personnelles. Les mélodies qu’elle compose sont profondément ancrées dans la musique indienne, bien que marquées d’influences occidentales et africaines, en particulier du Sahara. Avec son orchestre qui associe 5 musiciens, respectivement à la guitare électrique, guitare acoustique, harmonium, au tabla et à la basse électrique, Kiran Ahluwalia produit des chansons au-delà de toute frontière musicale qui invitent l’auditeur à considérer la condition humaine, à se surpasser en plongeant dans l’amour.

Kiran Ahluwalia, native de l’Inde, a passé son enfance au Canada et vit actuellement à New York. Son précédent CD intitulé Aam Zameen: Common Ground lui a valu de recevoir le prix JUNO pour la seconde fois. Cette artiste compte à son actif six albums des plus pittoresques au sein de la musique du monde. Son nouvel opus, Sanata : Stillness, qui sort en octobre 2014 présente un genre hybride associant musique de l’Inde et du Sahara.

Selon Kiran “ Quand on prend et associe deux styles, sans se contenter de “ couper-coller “ on donne alors véritablement naissance à un nouveau genre hybride. Ce, sans l’aide d’aucune “ matrice “ musicale. Je trouve essentiel de gommer toute frontière musicale entre mes origines indiennes, les influences des sons d’Occident et les éléments que j’adore dans la musique du Sahara. C’est pour moi un sentiment des plus stimulants quand je perçois une connexion dans les expressions musicales de différentes cultures, puis trouve un moyen de les associer de façon fluide dans mes compositions. Ces moments d’accomplissement sont absolument sublimes. C’est pour moi la quintessence de toute chose. “

Cette artiste est parfaitement à l’aise sur scène, ce qui en fait une interprète unique et passionnante qui à chacun de ses concerts fascine et conquiert un public toujours croissant. Kiran s’est produite régulièrement en tournée en Amérique du Nord, en Europe et a participé à des festivals dans le désert au Mali, au Maroc et en Inde. Sa musique est encensée par la critique à travers le monde. “ Ahluwalia s’attache avec un soin d’orfèvre à produire des mélodies transnationales d’un caractère aussi nouveau que la musique de demain “ (Seattle Times) et ” La voix de cette artiste ne manquera pas de captiver plus d’une génération “ (fROOTS, Royaume-Uni).

Kiran cisèle depuis longtemps son talent en vue de maîtriser l’art du chant et de la composition. “ J’ai passé mon enfance en Inde “ raconte Kiran. “ Il y avait des concerts où se ruait une foule de gens venus de partout. On y entendait un répertoire, un langage et des textes qui interpellaient l’auditoire, au-delà de l’entendement pour un enfant. Et pourtant dès mon plus jeune âge, je suis tombée sous le charme des sons et de l’ambiance de cette musique. “ Son père, voyant la forte attirance de Kiran pour cette musique, à l’occasion d’un voyage à Hong Kong acheta un magnétophone à bandes. Kiran raconte “ Mon père me faisait entendre sur ce magnétophone de la musique indienne et nous écoutions également de la musique Bollywood à la radio. Aussi, lorsqu’il y avait une chanson que je souhaitais apprendre, ma mère prenait rapidement note des paroles pour moi et je chantais en suivant la mélodie afin de l’apprendre. “

Elle n’a que sept ans lorsqu’elle se plonge dans la musique indienne classique et les ghazal (chants s’appuyant sur des poèmes en langue ourdoue). Lorsque sa famille part s’installer au Canada, Karin continue sa formation musicale parallèlement à son éducation scolaire. Puis au début des années 1990, diplômée de l’université de Toronto, elle décide de retourner en Inde où elle passera une dizaine d’années à étudier en profondeur la musique classique et les ghazal respectivement sous la houlette des gourous Padma Talwalkar et Vithal Rao. Durant cette même période, elle sillonne les routes du Pendjab, se plongeant dans les chants folkloriques de cette région dont elle étudie le style et la démarche. Enfin en 2001, de retour à Toronto, elle enregistre son premier CD destiné au public intitulé Kashish‐Attraction, suivi en 2003 par l’album Beyond Boundaries pour lequel le prix JUNO lui est attribué, puis suit en 2005 une compilation éponyme publiée à l’échelle mondiale.

Avant de composer en vue de son quatrième opus, Kiran fit la connaissance de Rez Abbasi, aujourd’hui son compagnon sur scène et à la ville. Ce guitariste de jazz d’origine américano-pakistanaise vivant à New York a notamment été élu “ Nº 1 – étoile montante de la guitare “ au sondage international des critiques du magazine Downbeat. On retrouve l’influence marquante de ses arrangements et de ses idées musicales dans les compositions et les présentations de Kiran empreintes d’une sensibilité plus contemporaine. Ils se sont tous deux rendus au Portugal afin de travailler avec des musiciens de fado en vue du 5ème opus de Kiran, Wanderlust, album pour lequel elle reçut en 2007 le prix Musique Songlines WOMAD Révélation de l’année (Royaume-Uni).

Ayant eu l’heureuse fortune de faire la connaissance du groupe malien légendaire Tinariwen, Kiran est alors fascinée par la musique touareg et l’approche de cette musique du désert du Sahara avec la guitare pour instrument phare. Après une étude en profondeur de la musique touareg et d’autres genres d’Afrique de l’Ouest, elle devient persuadée qu’il lui faut injecter dans les concepts compositionnels de son cru ces rythmes cycliques, fascinants, irrésistibles. En 2011 sort son album, Aam Zameen : Common Ground, qui lui vaut de remporter pour la deuxième fois le prix JUNO. Opus enregistré à Paris et à Toronto et sur lequel figurent ses amis du Sahara, le groupe Tinariwen.

Son tout dernier album, intitulé Sanata : Stillness, allie musique indienne, jazz occidental et sons du Sahara, que cette artiste mêle ensemble dans un style qui lui est propre et qui la rend unique. Les chansons, dont Kiran a écrit les paroles et la musique, ont pour thèmes : l’inaccessible, aussi bien en qui concerne ceux qu’on aime que l’amour divin, concrétiser ses souhaits en tant que femme en se dépouillant de tout sentiment de honte et en dénouant les liens qui nous enchaînent à des étreintes au charme flétri. Les compositions et les arrangements reflètent la quête constante de cette artiste, qui vise à créer une musique intemporelle dans un contexte moderne et mondial tournée vers l’avenir tout en restant fidèle à son riche passé.

Hayat // Kiran Ahluwalia - Sanata : Stillness
  1. Hayat // Kiran Ahluwalia - Sanata : Stillness
  2. Sanata // Kiran Ahluwalia - Sanata : Stillness